Tag: Éditions de l’Écrou

Bluetiful!

BLOG, Event 26/10/2015

« Un escargot s’est fait pilé dessus, mais quand le coquillage a brisé, il est sorti une musique » dit Daphné en parlant de Bluetiful, son premier livre de poésie qui sera publié le 29 octobre prochain aux Éditions de l’Écrou.

” A snail has been crush, but when the shell broke, a music went out” says Daphné talking about Bluetiful,  her first poetry book to be published next October 29 by Éditions de l’Écrou.

Daphné, c’est ma jumelle dans la vraie vie en plus d’être « tout le monde », comme elle l’affirme, devant l’écran de son laptop. Après avoir obtenu un baccalauréat en littérature française à l’université McGill puis enseigné un an à Taipei, ma soeur est revenue à Montréal avec un chandail de panda sur le dos, un coeur en miettes et surtout, la détermination nécéssaire pour faire exploser les open mics de la ville. Elle étudie depuis à la maîtrise en création littéraire à l’UQAM et nous parle de barrette brillantes, de bain moussant, d’amours brisés et de liens buzzfeed dans une prose dépouillée de tout lyrisme aussi courte qu’un statut Facebook. À travers les larmes et la mousse qui remplit son bain, ses petites brisures et ses combats du quotidien, ce que celle-ci nous offre, c’est la vie qui se prend en selfie. Quand, entre une poignée de « je » et un « fuck you », son regard croise celui du miroir, c’est celui de tout le monde qu’il rencontre en même temps.

Daphne is my sister in real life in addition of being “everyone” as she affirms, in front of her laptop screen. After she obtained a BA in French literature at McGill University and taught one year in Taipei, my sister came back to Montreal with a panda sweater on her shoulders, a heart crushed into pieces and above all, the  determination to explode all the open mics of the city. She is now doing a master in Creative Writing at UQAM and talks about glittery hair clips, bubble bath, broken love affairs and BuzzFeed links in a prose stripped of lyricism and short as a Facebook status. Through tears and foam, sweet small broken pieces and daily life struggles, what she offers to us, is a selfie from life itself.  When, between a handful of “I” and one “fuck you” her eyes meet the mirror, it is the eyes of everyone she meets at the same time.

Extrait de Bluetiful, Daphné B.

Extrait de Bluetiful, Daphné B.

Pour les intéressés, le lancement de Bluetiful se déroulera le 29 octobre prochain au Sporting Club. Au menu : des livres, de l’alcool, des performances audiovisuelles, une mise en scène du talentueux Jérémie Francoeur, de l’anglais, du français et un karaoké immense piloté par le musicien déraillé FC Legault. Je vous conseille également d’apporter vos aiguilles de stick and poke. Pour Daphné, un bon poème «  est un poème [qu’elle] serait prête à se faire tatouer sur la fesse gauche, sans regret. Parce qu’il garderait de sa pertinence jusqu’à que ce que [sa] fesse se fripe ». Suivant cette logique,  vous risquez de vouloir un nouveau tattoo 😉 .

For those interested, the launch of Bluetiful will take place next October 29th at the Sporting Club. On the menu: books , alcohol , audiovisual performances , a staging by the talented Jérémie Francoeur, English , French and a huge karaoke led by the crazy musician FC Legault. I also recommend you to bring your stick and poke needles. For Daphne , a good poem ” is a poem [ that she ] would be ready to tattoo on her left buttock, without regret . Because it would keep its relevance until  [ her ] ass crumples “. That being said, you might want a tattoo ;).

Daphné_B 2Daphné travaille à la librairie Drawn and Quarterly et co-dirige également une plateforme de publication nommé Filles Missiles depuis peu. Celle-ci propose une vision contemporaine de la littérature québécoise faite par des femmes. // Daphné  works at Drawn and Quarterly bookstore. She also co- runs a publishing platform named Filles Missiles which offers a contemporary  vision on Quebec literature made by women.